Bouchons Abel

Fabricant des bouchons

 

Bouchons ABEL produit depuis des décennies des bouchons en liège naturel en maîtrisant toute la filière : de l’arbre à la bouteille. Afin de satisfaire les exigences de ses clients, Bouchons ABEL met en place des contrôles tout au long du process de fabrication.

Voici en détail les étapes essentielles de la production de bouchons en liège naturel par Bouchons ABEL ainsi que nos processus de contrôle

 

Liège

Précisions sur le vocabulaire "Bouchons ABEL"

 

Origine du liège: Forêt d’une région définie. Elle est identifiée par une lettre (X)

Démasclage : Ecorçage du liège mâle non bouchonnable.

Liège femelle : Liège, apte la fabrication de bouchons, levé une dizaine d’année après le liège mâle et par la suite tous les 9 à 15 ans suivant son rythme de croissance qui déterminera son veinage.

Stockage : Repos du liège en plein air durant au minimum 6 mois afin de permettre la libération de la sève et des tanins, sous l’effet de la chaleur et du froid, du vent, de la pluie et du soleil.

Bouillage : Opération qui consiste à plonger des planches de liège dans de l’eau à 100°C pendant au minimum 1 heure afin de les purifier. Le bouillage n’est réalisé qu’un jour par semaine. Ce liège provenant d’un bouillage correspond à un « LOT ABEL ». Il est identifié par la lettre de la forêt d’origine (X) et par le numéro du bouillage : X-1 pour le premier bouillage, X-2 pour le deuxième, …

Stabilisation : Repos des planches de liège assouplies par le bouillage dans des locaux fermés entre 2 et 4 semaines afin de permettre au liège de reprendre son épaisseur et son élasticité.

Tubage : Après avoir découpé les planches en bande, ces dernières sont perforées dans l’épaisseur du liège, au plus près du ventre, là où le liège est le plus fin. Le bouchon est ainsi formé.

 

Tubage du liège - Fabrication du bouchon

Mise aux dimensions : Afin d’obtenir une longueur, un diamètre et une ovalisation homogène, le lot est rogné (longueur) et poncé (diamètre).

Pré-tri automatique : Grâce à des caméras, la race est pré-triée en 7 qualités (0 à 6). Avant ce tri automatique, un passage manuel est effectué pour enlever les déchets indécelables à la caméra.

Suite au tri, les bouchons sont placés par qualité et par longueur (45/49) dans des sacs de 10 000 bouchons.

Contrôle Matière Première : Contrôle qui regroupe le contrôle TCA analytique et sensoriel qui permet l’acceptation ou le refus total d’un lot.

Contrôle TCA : Dosage des chloroanisoles (TCA, TeCA, et PCA) et du tribromoanisole (TBA) extractibles par SPME/GC/MS, dans un laboratoire indépendant, de 20 bouchons tous 10 000 à 40 000 bouchons suivant les origines et les qualités.